Troubles neurologiques dans les dystrophinopathies

Un risque d’épilepsie surestimé dans les myopathies de Duchenne et de Becker

L’épilepsie toucherait 1,4% des personnes atteintes de dystrophinopathies, alors même que ce risque était estimé autour de 5% jusqu’ici. Cette bonne nouvelle est issue d’une étude espagnole, menée sur les données médicales de 416 enfants et adultes atteints de dystrophie musculaire de Duchenne, de Becker ou d’une simple élévation des enzymes musculaires sans symptôme. Selon cette même étude, l’existence de troubles cognitifs, le type de dystrophinopathie ou de mutation n’influe pas sur le risque d’épilepsie, laquelle est bien contrôlée avec un seul médicament, celui qui a été prescrit en premier dans cette étude (acide valproïque).

Voir le résumé de l’article (en anglais)

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à